Dépistage du risque de cardiotoxicité pour le cancer du sein

 

Initiateur: Hôpital Beatrix Gorinchem
Mise en œuvre: 1er janvier 2019

Description du projet

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde occidental. Les traitements contre le cancer peuvent également avoir un effet cardiotoxique sur la fonction cardiaque et les structures cardiovasculaires, ce qui peut entraîner des complications cardiovasculaires. Les patients atteints d'un cancer du sein ont 10 % de risque de développer une cardiotoxicité après une chirurgie et un traitement (néo-)adjuvant. Afin de détecter précocement ce problème et de l'anticiper rapidement, tous les patients après le diagnostic de cancer du sein sont dépistés à l'Hôpital Beatrix de Gorinchem.

Méthode:
Le score de risque cardiovasculaire est d'abord déterminé par les risques liés au patient, en tenant compte de tout problème cardiaque, des antécédents du patient et de son mode de vie. Ensuite, les risques liés au traitement sont identifiés et inclus dans le score. Le score de risque cardiovasculaire peut être faible, moyen, élevé et très élevé.

Plus d'informations sur ce projet peuvent être trouvées dans:
https://www.rivas.nl/beatrixziekenhuis/verwijzers/infomail-digitale-nieuwsbrief/2019/infomail-januari-2019/beatrixziekenhuis-screent-borstkankerpatienten-op-hart-en-vaatproblemen/

Résultat

Les patients dont le risque est faible reçoivent une explication sur la façon dont le score a été obtenu et reçoivent des conseils pour une vie saine. Les patients présentant un risque moyen la reçoivent également ; ils sont également orientés vers le médecin généraliste pour un bilan annuel selon la gestion du risque cardio-vasculaire (GRCV). Les patients présentant un risque élevé et très élevé subissent des tests de fonction cardiaque et des analyses sanguines supplémentaires avant, pendant et après le traitement ; ces questions sont également abordées dans le MDO onco-cardio. De plus, ils reçoivent un soutien à l'autogestion pour faire face au stress, au maintien de la condition physique et à la nutrition dans le cancer. Tous les patients reçoivent des informations sur les conséquences précoces et tardives des traitements et comment les reconnaître.

Influence sur le professionnel de la santé

Les professionnels de la santé peuvent apprendre à connaître une nouvelle discipline et appliquer ces connaissances dans la pratique quotidienne. Un développement important est la promotion de la coopération multidisciplinaire entre les différents services (oncologues, chirurgiens, radiothérapeutes, cardiologues et infirmiers) et les services pendant l'onco-cardiologie MDO. La coopération entre les professionnels de première et de seconde ligne est également stimulée par l'orientation des patients vers le programme GRCV du médecin généraliste. C'est aussi l'occasion pour les professionnels de la santé de diffuser et de partager leurs connaissances.

Les fournisseurs de soins de santé qui ont à la fois une expérience en oncologie et en cardiologie sont rares ; l'onco-cardiologie n'a pas encore été incluse dans le programme des cours. De plus, le nombre de professionnels qui effectuent des tests de la fonction cardiaque et les places disponibles sont limitées. Il faut du temps et de l'énergie pour se consulter mutuellement et obtenir du soutien à ce sujet.

Influence sur l’établissement de soins

L'hôpital offre des soins distinctifs aux patients atteints d'un cancer du sein. Ce projet a un impact très positif sur la façon dont l'hôpital est vécu et vu par les patients et leurs familles. Au cours de la période à venir, cela nécessitera des investissements en temps supplémentaire (ETP) et en espace (consultation). Le dossier électronique du patient doit également être modifié à l'aide d'un formulaire MDO dédié. Enfin, il existe un souhait d'enregistrer des vidéos et de produire du matériel d'information qui peut être partagé de façon interactive avec les patients atteints du cancer du sein.

Initiateur

Hôpital Beatrix Gorinchem
Banneweg 57
4204 AA Gorinchem

Personne à contacter pour le projet:
Marry Boes - Van Laar (infirmière spécialiste en chirurgie)

Autres membres du projet:
Mirjam Mulder (cardiologue)
Marjan Davids (oncologue)
Annelies Stuij (infirmière en insuffisance cardiaque)
Tanja Frakking (chirurgienne)

 
Sandra Keus